Roadtrip en Islande – Itinéraire

  • 10 mai 2017: JOUR 1 // Keflavik & Reykjavik

Départ de Lyon pour Genève à 10h, notre vol étant Genève-Keflavik. 3h40 de vol.

Quelque turbulences à l’atterrissage, vent violent et pluie au rendez-vous pour notre arrivée. On est accueillis par l’agence de location de notre voiture sous une pluie battante. On nous emmène donc récupérer le 4×4 chez Faircar, ainsi que la tente.

P1080545
le bolide – © Charlotte Golden Hour

Là bas, nous sommes avertis, très mauvaise météo et tempête de sable à certains endroits (dont tous ceux où on compte passer les derniers jours), et ce n’est pas prêt de se calmer…!

La patronne nous dit même qu’elle pense qu’il est impossible de dormir sous la tente avec ces conditions. Fort heureusement, on dort dans un lit ce soir!

On s’en fiche, trop contents que notre aventure commence, on part à Reykjavik où nous attend notre guesthouse. Très propre, bien organisé on pose nos affaires et on part à la découverte de la ville.

Très semblable à Copenhague, la ville est petite, deux rues principales avec des boutiques, des maisons multicolores et une église austère, toute en béton. Ca a son charme!

Les boutiques sont très jolies, style épuré et design des pays nordiques. On achète chacun un souvenir: des moufles (indispensables) pour moi qui ai oublié les miennes, et un T-shirt Viking pour lui!

Ensuite, direction le Sea Baron, un petit restau qui ne paye pas de mine sur le port, que j’avais repéré sur un blog. On y mange des délicieuses brochettes de poissons, crevettes et une soupe de homar!

L’endroit doit être assez connu car on fait la queue environ 30min entourés de chinois.

Première expérience des prix Islandais… 15€ la brochette! C’était très bon et très sympa! C’est le seul restau qu’on fera jusqu’au dernier soir du voyage.

Ensuite, comme il faisait encore jour (en Mai il ne fait jamais vraiment noir, et le soleil se couche vers 22h), on visite la fameuse salle de concert, Harpa. Super design de l’extérieur et de l’intérieur. On y passe un bon moment.

Puis on marche jusqu’au Sun Voyageur ou Solfar en Islandais, qui représente la silhouette d’un bateau Viking. Il était 22h30, coucher du soleil. Pas un chat, on était seuls pour l’admirer.

P1080335
© Charlotte Golden Hour

Pour finir cette belle après-midi/soirée (avec le soleil qui se couche si peu, c’est perturbant) on prend un verre dans un bar sympa repéré avant: Le Lebowski. Là encore, on hallucine sur les prix: 13€ la bière.

Vers minuit, il faisait encore très clair malgré le soleil couché, première expérimentation de la “nuit” en été en Islande.

On rentre tranquillement à notre guesthouse pour être en forme pour notre roadtrip qui commence dès le lendemain!!!

Nordurey guesthouse:

Snorrabraut 71, 101 Reykjavík (64.138359; -21.923800)

  • 11 mai 2017: JOUR 2 // Reykjavik & le Cercle d’Or

Réveil à 7h30, ce sera le cas pendant quasiment tout le séjour.

On se balade un peu dans la ville, je veux absolument goûter avant de la quitter (peut importe l’heure) un fameux hot dog dans la petite cabane mondialement connue sur un parking pas loin du port.

© Charlotte Golden Hour

Après courses chez Bonus (moins cher que les autres) pour compléter ce qu’on avait déjà apporté, puis départ pour le GOLDEN CIRCLE: Bruarfoss Waterfall, Strokkur Geysir, Gullfoss Waterfall.

© Charlotte Golden Hour

Itinéraire depuis reykjavik: prendre la F36 – 1h35 depuis reykjavik jusqu’à Gulfoss. 

Capture.JPG

Petit couac, par ma faute car je ne sais apparemment pas manier un GPS et encore moins les noms islandais, on fait un gros détour et on perd pas mal de temps dès le début…

On finit tant bien que mal par trouver Bruarfoss Waterfall, il faut s’accrocher! On a croisé plus d’une voiture qui abandonnait dans le périmètre.

On finit par se garer et marcher dans la cambrousse un peu au hasard, et on tombe sur nos premières (et loin d’être les dernières) chutes d’eau Islandaises! Ca vaut le coup de galérer pour trouver!!

P1080402
© Charlotte Golden Hour
P1080404
© Charlotte Golden Hour

Ensuite, direction Strokkur Geysir, le geyser bien connu qui fait jaillir de l’eau toutes les 10min. La terre fume, ca sent le souffre, il y a des minis geysers de partout mais qui ne sont plus en activité, seul le gros crache de l’eau. C’est impressionnant, je n’avais jamais rien vu de tel, on se croirait sur une autre planète, de l’eau à 100°C qui sort de partout!

Par contre, beaucoup de touristes sur ce spot.

P1080444
© Charlotte Golden Hour
P1080453
© Charlotte Golden Hour

Pour finir avec le Cercle d’Or, on se rend à Gullfoss, pour le coup énormes chutes, différentes des premières. Il y a un vent à décorner les moutons islandais (qui se promènent un peu partout sur les routes) et on se fait bien arroser.

Le soleil est sorti à ce moment là, il faisait un temps super, malgré le vent violent qui nous glaçait.

P1080521
© Charlotte Golden Hour
P1080475
© Charlotte Golden Hour

Après cette demi-journée riche en découvertes, on prend la route direction Snaefellsnes Peninsula, où l’on a prévu de camper à côté d’une ferme, et de faire l’ascension de l’Eldborg, ainsi que notre première source chaude!!

Arrivés à Snorrastadir farm holidays, on croise un troupeau de chevaux sauvages sur la route, on s’arrête. Incroyable, moment magique.

Au coucher du soleil on marchait entre les chevaux qui venaient tous à nous.

P1080558
© Charlotte Golden Hour
P1080589
© Charlotte Golden Hour
P1080583.JPG
© Charlotte Golden Hour

Après ce bain de chevaux, on arrive à la ferme, on paye notre camping puis on va choisir un emplacement abrité du vent pour monter notre tente avant d’aller au cratère de l’Eldborg et nous baigner.

Grosse galère, on ne comprend rien il y a un vent de folie. On reçoit l’aide de deux américains, et là… CRAC. Un arceau de la tente se casse, fini pour le camping.

L’un des américains nous suggère de dormir dans notre voiture, qui est grande. On ne se laisse pas abattre, c’est ce qu’on va faire!

Il n’y a pas de cuisine commune, on doit donc cuisiner dehors. Impossible, le vent est bien trop fort pour que le réchaud fonctionne. On se rapatrie dans l’espace douches qui est assez grand!

Ensuite on organise la voiture pour la nuit et on reporte la rando et la source chaude au lendemain!

P1080604
Vue de notre spot de camping avec l’Eldborg au loin à droite – © Charlotte Golden Hour

Nuit au camping à côté de la ferme SNORRASTADIR

GPS POINTS N64° 46′ 23.302″ W22° 18′ 1.906″

  • 12 mai 2017 : JOUR 3 // l’Ouest et le Nord

Réveil très matinal, on part directement pour l’Eldborg (cratère de volcan) à 9h, première rando d’une longue série. La rando est indiquée à partir du camping, il y a un petit panneau en bois “Eldborg” vers un pont, à côté de la ferme.

C’est magique, on est seuls en pleine nature, avec seulement un minuscule sentier pour nous guider (il faut faire très attention à préserver la flore).

Il y a environ 1h d’ascension. On se pose longuement en haut, avec une vue incroyable à 360° sur la péninsule, il fait super beau et limite chaud. On voit la mer, la montagne.. au retour on croise des oiseaux et des radonneurs, on a bien fait d’y aller tôt pour profiter tranquillement du chemin et de la vue.

 

 

© Charlotte Golden Hour
© Charlotte Golden Hour

Revenus au camping on plie bagage et on part à la recherche de notre première source d’eau chaude. On commence notre marche la plus hasardeuse du voyage!! Je ne me suis jamais autant tordu les chevilles.

© Charlotte Golden Hour

On traverse une rivière deux fois, on monte sur des collines, on essaye de retrouver l’endroit qu’on a vu en photo, et d’après les descriptions sur internet.

On arrive enfin vers un endroit qui ressemble à peu près à ce qu’on avait vu. Il y a un énorme robinet duquel coulait de l’eau brulante, dans un espèce de bassin avec du sable noir et des pierres autour. Finalement le bassin n’était pas si chaud et il y avait un vent de folie. Pas la meilleure baignade du séjour, l’eau était très tiède. J’étais morte de froid en sortant!

On a remarqué ensuite que la “vraie” source de la photo était un peu plus loin, mais elle était déjà occupée alors on n’a pas insisté.

Landbrotalaug: coordonnées GPS: lat: 64.832216670 LONG : -22.318500000

Cette source d’eau chaude est située sur le repère google maps “Landbrotalaug”.

Ensuite, comme on a pas mal de route vers le Nord pour rejoindre Husavik (avec plusieurs étapes avant pour couper le trajet), on prend la route en direction de Hvammstangi, un petit village de pêcheurs très mignon.

Là bas, on visite un magasin de laine à côté d’une wool factory et on boit un thé dans un restaurant très design, Sjavarborg,recommandé par la vendeuse du magasin.

Photo 12-05-2017 19 42 47.jpg
© Charlotte Golden Hour

On fait ensuite quelque courses et on appelle Faircar pour la tente. Si on en veut une autre il faut retourner à Reykjavik, et ce n’est pas au programme!!

On prend donc la route de Akureyripour trouver un camping, on dormira dans notre voiture et puis voilà!

On en trouve un pas mal en hauteur avec vue sur la mer, on arrive sous une pluie battante, on prend une douche chaude et on fait la cuisine sous la pluie, il n’y a encore pas de cuisine!! Le séjour commence vraiment à la dure.

  • 13 mai 2017 : JOUR 4 // Le Nord

Réveil à Akureyri, visite de la ville qui est très mignonne, en bord de mer.

© Charlotte Golden Hour

Puis on roule directement vers Godafoss Waterfalls. Arrivés sur place, le paysage est incroyable. Il y a encore pas mal de neige un peu partout sur les rochers, dans l’eau (on est dans le nord!), et le rendu est magnifique.

On a bien exploré les environs, marché de pierres en pierres entre les ruisseaux qui se jettent dans la cascade, vraiment top!

Ensuite, direction Husavik pour notre première activité!! On espère bien voir des baleines! On se renseigne un peu sur le port, puis on choisi une formule 3h sur un bateau.

Le bateau est assez gros, on doit être une vingtaine dessus, et nous nous donne des combinaisons en plus de toutes les couches qu’on nous a conseillé de mettre, pour ne pas avoir froid.

A peine sortis du port on en voit une, une baleine à bosses.

La vue est magnifique, en pleine mer entourés de montagne eneigées. On suit 5 ou 6 baleines au cours des 3 heures (80€) avec la compagnie northsaling. On en approche même une de très près. C’est la surexcitation sur le bateau.

Sur le retour on nous offre un chocolat chaud avec un gateau à la cannelle (islandais), délicieux pour se réchauffer car il fait vraiment très froid !

Après les baleines, direction Myvatn Bath, histoire de se réchauffer et se détendre (oui on est très tendus…). C’est une alternative au fameux Blue Lagoon. Les Myvatn Nature Bath sont moins connus donc moins chers, et surtout ils étaient sur notre itinéraire alors que le Blue Lagoon est dans les alentours de Reykjavik et Keflavik, ça ne nous arrangeait pas vraiment.

En hors saison on en a eu pour 30-35€ par personne contre presque le double au Blue Lagoon.

C’est génial. On a même le droit au soleil pendant les deux heures qu’on passe là bas. L’odeur de souffre est forte et l’eau très chaude! Il y a même un bain à 42°C, trop chaud pour moi!

IMG_6865.JPG
© Charlotte Golden Hour

L’espace est grand, on peut nager, se détendre, boire une bière.

En sortant des bains, on se cherche un camping (on a pris de l’avance sur notre programme donc on doit improviser) et on se rend compte qu’il y en a un à 5min en voiture, parfait!

Il est 19h il fait encore jour, du coup on décide de faire une alte à la fameuse grotte de Game of Thrones, Grjótagjá. Le départ pour la balade est juste à côté. C’est une mini rando de 2km pour l’atteindre, par un chemin très spécial. On marche entre des arbres gris sans feuilles, il n’y a pas un bruit à part des oiseaux qui croassent et personne à des km!!

A l’arrivée, on se rend compte qu’il n’y a pas assez de luminosité pour bien voir l’eau bleu turquoise. Par contre on la touche, elle doit être à 50°C…! Il faut descendre entre les roches pour atteindre l’eau qui fume, dans la pénombre, on se croirait presque dans GOT pour le coup!

Ensuite direction le camping à 5min de là qui pour la première fois a une cuisine commune! Et le camping est super, avec une belle vue.

On se couche dans notre tente roulante après une journée intense!

  • 14 mai 2017 : JOUR 5 // Entre husavik et les Fjords de l’Est

On prend tranquillement notre petit dej pour la 1e fois au camping de Myvatn comme il y a une salle fermée, on prend notre temps ça fait du bien.

Au programme: Hverir (surnommé “les portes de l’enfer”), Viti crater (ancien volcan), et detifoss (et oui, encore des chutes!)

Mais d’abord on retourne voir la Grjótagjá Cave à la lumière du matin. On a bien fait, l’eau est incroyable!

P1080835.JPG
© Charlotte Golden Hour

On prend ensuite la route pour Hverir, le changement de décor est assez impressionnant: des cheminées de pierres qui crachent de la fumée, des cratères bouillants dans le sol, le sable d’une couleur feu, une odeur de souffre plus forte que jamais. Malgré l’ambiance “chaude” du lieu, le vent est très fort et il fait extrêmement froid, on ne traine pas!

C’est parti pour Viti crater. Plutôt rapide, ce n’est pas très haut et le fond est tout glacé. Là encore il fait très froid.

Après on arrive à Detifoss, impressionnantes chutes d’eau. Certains passages sont fermés tellement la météo est mauvaise (le vent est toujourd très fort). En Islande, la nature vous rappelle à l’odre de manière assez incroyable, il y a tant de phénomènes naturels à voir qui vous font sentir tout petits.

P1080956
© Charlotte Golden Hour

Encore des paysages de folies dans la tête…

Pour la suite du voyage, on avait prévu une étape à Eglisstadir, pour se ravitailler et y dormir, mais on y arrive finalement plus tôt que prévu.

La ville est vraiment miniscule et il n’y a pas grand chose à faire. On trouve le camping, mais on n’est pas emballés par le fait de rester dans le coin. On s’installe alors dans un café et on décide de revoir nos étapes. On va aller sur les Fjords de l’Est.

Capture

Seyðisfjörður (l’un des Fjord de l’Est), notre prochaine étape est à moins d’une heure en voiture. On décide de s’y rendre directement.

Sur la route, on voit des rennes, un troupeau, ils sont au moins 20. On s’arrête pour les observer (on s’arrête beaucoup en Islande).

La route sera plus longue que prévue, la neige se met à tomber d’un coup, en montée. En quelque minutes, plus aucune visibilité, on se croirait dans le monde de Narnia, entourés de brouillard et de neige, on voit à peine les piquets jaunes de la route.

© Charlotte Golden Hour

Il y a une petite voiture un peu loin devant nous, je ne sais pas comment elle a réussi à monter! L’épisode dure environ 30min et on fini la route sans encombres.

Arrivés à Seyðisfjörður, on tombe instantannément sous le charme du village. Des maisons de toutes les couleurs, une mer calme, un petit port et une église trop mignonne. Une ambiance de bout du monde, paisaible.

Petit craquage par rapport au programme mais on a envie de confort après 3 nuits dans la voiture, on cherche une guesthouse, et on en trouve une très bien: Nord Marina Guesthouse, au bout du village!

Ca nous fait une coupure comme ça! Une coupure à 90€ mais on est vraiment cassés.

Une fois installés on visite le village, on se balade, on prend des photos. On envisage même de se faire un restau mais entre l’essence, les activités, le lit… il faut faire des choix!

On se fait donc un petit dîner dans la cuisine communce de la guesthouse, avec des bières islandaises évidemment quand même!

  • 15 mai 2017 : JOUR 6 // Fjords de l’Est

On se lève et on déjeune tranquillement, en attendant que le brouillard se lève dans le Fjord. Un temps magnifique nous attend. On prend la voiture et on part sur les petites routes explorer les alentours de Seyðisfjörður. Et là commence un vrai safari, dans la brume qui se lève sur les hauteurs, incroyable!

P1090084
© Charlotte Golden Hour
P1090112
© Charlotte Golden Hour
P1090175
© Charlotte Golden Hour

On a même vu une baleine sauter dans le Fjord!

Il y a des sentiers de randonnée de partout, alors comme il est tôt on décide de s’en faire une de 1-2h, l’endroit est vraiment très beau.

P1090212.JPG
© Charlotte Golden Hour

Après cette rando, on part vers un Fjord, Mjóafjarðarvegur (route 953), où pour le coup il n’y a RIEN. C’est beau à voir, une avancée de terre sur la mer, avec une plage. On se balade puis on reprend là voiture et on tombe sur un miniscule port un peu plus loin.

On pique nique là bas et on prend ensuite la magnifique route qui longe la côte en descendant vers le Sud, pour observer les différents Fjords.

On se dirige vers Djupivogur (près de l’hotel Framtíð), où on espère bien trouver notre 2e hot tube (on place beaucoup d’espoirs dans celui ci) !

On marche un peu, et on le trouve!!! Une grande baignoire au milieu de nulle part, on voit même la mer! Il pleut quand on arrive alors dur dur de se mettre en maillot de bain mais on se fait violence! L’eau est vraiment chaude, 37-38°. Il y a tellement de vent qu’on a peur que nos affaires s’envolent! On prend l’apéro dedans, c’est le pied.

IMG_4731.JPG
Djúpavogskörin hot tube – © Charlotte Golden Hour

Après ce petit épisode de détente, on retourne près à l’hotel Framtíð, qui s’occupe du camping, et pour la première fois du voyage on doit payer pour prendre une douche. On sent qu’on arrive dans le Sud, la partie la plus touristique.

Il y a dans ce camping aussi une cuisine, avec des tables et des canapés, vu le temps qu’il fait dehors ce n’est pas négligeable.

C’est marrant, à partir de ce moment du voyage, on a recroisé plusieurs fois les mêmes personnes dans les campings, car une fois arrivés au Sud, l’itinéraire est souvent le même et les “points of interest” se suivent.

  • 16 mai 2017: JOUR 7 // Le Sud Est

Jökulsárlónglacier lagoon, nous voilà ! 

Capture.JPG

C’est impressionnant cette eau bleu turquoise avec des icebergs qui flottent un peu partout dedans et la plage de sable noir. L’endroit est très touristique, des bateaux font les tour du lagon, autour des icebergs. Il y a des phoques un peu partout et même des rennes au moment où on s’y arrête!

Les gaciers fondent un peu plus chaque année, à certains endroits sur la glace bleue on voit des trâces noires, peut être le carburant des bateaux qui font le tour du lagoon, même s’ils font sûrement attention.

Un peu plus loin, une plage de sable noir jonchée de morceaux de glace de différentes tailles. On marche longtemps, la plage est magnifique, paisible. Il y a moins de monde que vers le glacier lagoon.

P1090409.JPG
© Charlotte Golden Hour

On reprend la voiture et on s’arrête de nouveaux à d’autres spots autour du lagoon, sur des petites plages où on se retrouve seuls.

Après ce stop, on prend la direction de Skaftafell National park, où nous attend une petite rando jusqu’à la cascade Svartifoss. On est un peu fatigués, en plus ça grimpe mais on se fait violence. Il fait beaucoup plus chaud qu’au début du séjour, on sent qu’on est dans le sud (bon on est quand même en polaire hein!).

Le chemin est très beau, et on a une vue imprenable sur la mer et les montagnes verdoyantes une fois qu’on a pris un peu de hauteur. La cascade est bien différentes de celles qu’on a pu voir jusqu’à maintenant, de par sa forme. On apprend alors que c’est la lave qui a coulé d’un volcan plus haut qui a séché qui lui donne cette forme.

P1090441.JPG
© Charlotte Golden Hour

Revenus à notre voiture on décide de chercher une guesthouse pour la nuit car on a une rando de 6h prévue le lendemain et la fatigue commence à se faire sentir.

On en trouve une dans un coin sympa qui nous fait même prendre de l’avance sur notre itinéraire du lendemain (Vik, plages de sable noir et Skogar).

Arrivés à la guesthouse, à l’accueil on nous dit qu’il y a une petite ascension de 15 min qui mène à un lac. Il fait grand beau, malgré la fatigue on prend des bières et on se fait l’ascension. Et ça vaut le coup de transpirer une dernière fois!

beer
© Charlotte Golden Hour

Le soir on fait la cuisine devant notre maisonnette et on se fait nos sandwichs pour la rando du lendemain, la fameuse de 23km de Skogar à Thorsmork qu’on devra couper avant la fin pour revenir sur nos pas jusqu’à la voiture.

  • 17 mai 2017 : JOUR 8 // Vik black sand beach & Skogafoss hike

On a bien dormi, on prend la route en direction de Vik, et on s’arrête sur plusieurs plages de sable noir sur la côte, la première étant Reynisdrangar, celle de Vik.  

P1090478.JPG
© Charlotte Golden Hour

Il fait un temps très moyen, on a peur pour la suite du programme.

Miraculeusement, le temps change et quand on arrive à Skogar, il fait beau et plutôt chaud. On pose la voiture et on escalade la cascade de Skogafoss, point de départ de notre randonnée. On va rencontrer un nombre incalculable de cascades sur notre route, passer entre deux glaciers, là où on fera d’ailleurs demi-tour car niveau organisation, il était trop compliqué d’aller jusqu’à Thorsmorken cette saison.

Capture

Les paysages sont incroyables au cours de cette randonnée, l’arrivée étant entre deux volcans/glaciers au noms imprononçables.

Verdure, cascades, boue, traversée de rivières, neige. On aura tout vu!

L’arrivée en haut est impressionnante, avec des panneaux “dangers crevasses” un peu partout. Encore une fois on est seuls au monde. On a seulement croisé quelques personnes en début de randonnée.

Il a eu quelques passages un peu difficiles mais dans l’ensemble la marche s’est très bien passée! Elle se fait le plus souvent en été, on avait vu des photos avant de partir avec des fleurs dans tous les sens. Au mois de Mai, la nature est très verte et c’est aussi très beau!

Après ces efforts, on se dirige vers Seljavallalaug pool, une piscine chaude très connue dans le sud, repérée sur instagram.

Et là c’est la surprise, on se croirait à la piscine municipale! Il y a carrément des changing rooms. L’eau est verte mais c’est normal parait-il!

L’endroit est quand même très joli, et on profite bien de l’eau.

La piscine de Seljavallalaug se situe à 10min à pied au départ du parking de seljavellir (63.559315, -19.621421).

Après ce spot, on se dirige vers un camping qui se situe entre les deux cascades que l’on doit voir le lendemain, à savoir gljufrabuiseljalandsfoss (cascade connue, on peut passer derrière) . On trouve un spot pour la voiture et on se prend une douche de 3min à 300KR ! Jamais experimenté une douche aussi chère et rapide!

La salle commune du camping est sympa, on a une fois de plus pas besoin d’utiliser notre réchaud vu qu’il y a des plaques de cuisson. On dîne et on prépare le pic-nic pour notre expédition du lendemain!!

  • 18 mai 2017:JOUR 9 // 2 cascades & Îles Vestmann

On se lève, on petit dej dans la salle commune et on s’équipe. Il fait un temps magnifique. C’est parti pour les deux cascades, elles sont à côté du camping et à 5min à pied l’une de l’autre.

La première, gljufrabui, il faut escalader pour mieux voir, il y a des cordes dans la pierre c’est marrant.

La deuxième, seljalandsfoss est très belle, on passe derrière pour profiter de la vue et on se fait bien évidemment tremper !

Après on prend la voiture pour aller jusqu’à Landeyjahöfn pour prendre le ferry pour Vestmannaeyjar(en Islandais). On s’est renseignés sur ce site. On laisse la voiture, pas besoin sur l’île. La traversée dure 45 min, on est en plein soleil et on essaye de voir des baleines et des orques sans grand succès!  

Franchement, tout était magique pendant ce voyage mais j’ai vraiment adoré les îles Vestmann. C’est l’un des plus beaux endroits qu’on ai vu.

L’arrivée est spectaculaire, la terre sur l’île est d’un rouge orangé indescriptible, l’eau est d’un bleu profond, la nature est très verte. On dirait aussi qu’il y a un micro climat car il fait beaucoup plus chaud! On se met en même en T-shirt à un moment donné.

On commence une fois sortis du Ferry la rando qui va jusqu’au Volcan Eldfell (environ 2h30 A/R). On traverse la petite ville à pied en direction de l’Eldfell puis on commenc enotre ascension. On s’arrête vite pour pic-niquer au début puis on repart!

L’ascension n’est pas très longue mais fatiguante car on marche dans des petites pierres volcaniques semblables à du sable par endroit, donc on ne va pas très vite.

La vue une fois en haut est à couper le souffle, à 360° on voit les montagnes, la coulée de lave, l’océan, les îles de l’archipel sous un soleil de plomb. La terre fume. Les couleurs sont intenses, on a de la chance le temps est radieux.

L’Eldfell est d’ailleurs le plus jeune volcan du monde!

Je vous mets des photos mais je trouve qu’elles ne rendent pas justice au paysage, c’est le cas pour toutes d’ailleurs!

IMG_4880
© Charlotte Golden Hour
IMG_7602
© Charlotte Golden Hour

On se promène après en bord de mer, on explore l’île, on ecalade une espece de coline qui a la forme d’un volcan, puis on retourne tranquillement vers le village et le port, en passant par Bonus notre supermarché fétiche pour acheter un gateau pour notre dernier soir en camping!

On fait le retour en bateau des étoiles dans les yeux, on reprend la voiture direction le camping avec un petit stop de prévu dans un nouvel hot tube !

On s’arrête beaucoup sur la route: paysages verdoyants baignés de soleil, chevaux, moutons.

La source d’eau chaude nous a demandé de l’acharnement car elle n’était pas facile à trouver, on a du beaucoup marcher, reprendre la voiture, re marcher au hasard!

Finalement on s’est rendu compte qu’elle était indiquée alors qu’on suivait des coordonnées GPS…

Elle s’appelle Hruni! On faitle coucher de soleil là bas, magique…!

IMG_7702.JPG
© Charlotte Golden Hour

C’est en fait plusieurs bains en pierre, dont l’un est collé à une petite cabane où on peut se changer.

On arrive à 23h au camping Reykjamörk Hveragerði (ouvert toute l’année). Super bien ! Cuisine commune (extérieure) et douche illimitée! On sent que c’est un lieu de fin de voyage car les gens laissent leur bouteilles de gaz, des pâtes, de l’huile etc.

  • 19 mai 2017 : JOUR 10// Reykjadalur, Þingvellir National Park & Ion Adventure hotel 

Départ du camping à 9h pour commencer avec la rando de Reykjadalur, 7 km, environ 1h de marche jusqu’à la rivière surnommée “smokey valley”. 

Reykjadalur est située à côté de la ville Hveragerði. 

Nos jambes commencent à fatiguer après toutes ces randos, on le sent! Mais on sait aussi ce qui nous attend au bout alors on se motive! En plus, il fait un temps magnifique et il fait chaud! Première fois du séjour où je n’ai pas rechigné à me mettre en maillot !

Toute la rivière est aménagée autour, avec des endroits pour se faire sécher, et chiller tout en bois. C’est incroyable, la rivière toute entière est à 37-38°, et il y a de la place pour tout le monde!

On se balade ensuite à pied, en voiture dans le parc de Thingvellir. On va jusqu’à la silfra fissure, où on voulait plonger initialement mais le cout est de 163€ par personne et à la fin du séjour… un peu compliqués à sortir. Surtout au vu de ce qui nous attend le soir!

Une dernière petite visite, le Kerio cratère qui fait partie du Golden Circle.

Ensuite en fin d’après midi, on décide d’aller découvrir  notre hôtel Ion Adventure (Nesjavellir), pour profiter à fond de tout ce que cet endroit magique a à offrir pour notre court séjour.

  • 20 mai 2017 : JOUR 11 // Ion, piscine & lava spa

On profite à fond de cette dernière matinée. Une fois de plus la météo est clémente avec nous, il fait grand beau. 

Petit déjeuner brunch/buffet. Rien à redire, tout est délicieux.

On est ensuite partis tranquillement rendre la voiture et pour l’aéroport!

Une fin parfaite pour un voyage riche en émotions et en découvertes…

 

 

“Capturing the true essence of place is what travelling is all about, it’s what Iceland is all about” 


4 thoughts on “Roadtrip en Islande – Itinéraire

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s